Menu Fermer

Patch Nicotine

Lors de votre sevrage tabagique le patch nicotine vous apporte une dose de nicotine en continue afin d'éviter les symptômes physiques du manque de nicotine.

Comment fonctionne un patch nicotine ?

Le patch nicotine ou timbre ou patch transdermique contient un certain dosage de nicotine qu'il va diffuser dans votre organisme à travers la peau. En apportant cette nicotine que ne vous apporte plus le tabac le timbre va limiter l'apparition des symptômes de manque.

Comment choisir son dosage ?

Vous allez choisir votre patch nicotine en fonction du nombre de cigarettes que vous fumez. En moyenne, on estime qu'une cigarette apporte 1 mg de nicotine. Si vous fumez 10 cigarettes il vous faudra un patch contenant 10 mg de nicotine. Vous pouvez associer les patchs entre eux si besoin.

La plupart des patchs se gardent 24 heures afin de diffuser un taux de nicotine en continu mais il existe aussi des timbres qui ne se gardent que 16 heures recommandés pour les femmes enceintes.

Ajuster son dosage

Lorsque vous allez mettre votre patch il est possible que vous deviez ajuster le dosage. Certains signes vous permettrons de savoir si vous êtes au bon dosage ou non.

Patch Nicotine dosage

Peut-on fumer avec un patch ?

Contrairement à ce que l'on pense, on peut fumer avec un patch. Si vous êtes déjà patchés et que vous ôtez votre patch pour fumer, cette envie risque de revenir aussi vite. Conserver donc votre patch ! De même, vous pouvez utiliser plusieurs formes de substituts nicotiniques ensemble. Par exemple vous pouvez avoir un patch et utiliser des gommes à mâcher. Si vous avez un doute demandez l'avis de votre tabacologue ou de votre médecin traitant.

Remboursement et prix des patchs

Le prix des patchs nicotiniques peut varier selon la marque que vous choisissez (plus ou moins cher en fonction du nombre de patchs contenu dans la boîte également). Depuis peu, certaines marques sont prises en charge par la sécurité sociale. Demandez conseil à votre tabacologue ou votre médecin traitant.

Rédigé par Caroline Bertossa.













Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *