Menu Fermer

Fumer enceinte, quels risques ?

Fumer enceinte est déconseillé pour le bon déroulement de la grossesse, de l'accouchement et du développement de l'enfant. Quels sont les risques encourus lorsque la femme enceinte continue de fumer à chacune de ces étapes ?

Tabac et grossesse : les complications possibles

Nous parlons souvent d'hématome rétro-placentaire, de prématurité, d'autisme... Mais voyons tous les risques encourus par une fumeuse enceinte, pour elle et son futur enfant.

Complications dès le premier trimestre
  • Fausses couches : le taux d'avortement spontanés est multiplié par trois chez les fumeuses. Ce risque est d'autant plus important que la consommation de tabac est importante.
  • Grossesse extra-utérine : ce risque est multiplié par 1,5 pour une femme fumant moins de  cigarettes par jour, par 3 pour une femme fumant 20 cigarettes par jour et par 5 si elle en fume plus de 30. En revanche, une ancienne en fumeuse ne voit pas ce risque augmenté si elle est enceinte. Il n'est donc jamais trop tard pour arrêter de fumer !
  • Malformations fœtales : la nicotine traverse facilement les membranes biologiques, dés 7 semaines d'aménorrhée on retrouve de la cotinine (dérivé de la nicotine) dans le liquide cœlomique, puis amniotique puis dans le sérum fœtal. Sa présence est d'autant plus importante que la maman consomme du tabac. Il a été suggéré que le tabac puisse donc être à l'origine d'anomalie du tube neural, de malformation cardiaque, des divisions palatines.
LES HÉMATOMES RÉTRO-PLACENTAIRES

Le risque d'hématome rétro-placentaire est presque doublé chez les femmes fumeuses par rapport aux non-fumeuses. Le tabac est donc responsable de 15 à 25% des hématomes rétro-placentaires. Ce risque est proportionnel au nombre de cigarettes fumées. Comme pour les autres complications, les anciennes fumeuses ont deux fois moins de risques que les femmes qui continuer de fumer enceintes.

PLACENTA PRAEVIA

Il s'agit d'un placenta inséré trop bas ce qui peut causer des hémorragies lors du troisième trimestre. Le risque d'un mauvais positionnement du placenta est multiplié par 2 ou 3 chez les femmes qui continuent de fumer au cours de leur grossesse.

Fumer enceinte augmente le risque d'accouchement prématuré

Les femmes fumeuses ont 2 fois plus de risques d'accoucher prématurément. Ce risque est encore plus élevé si la maman fumeuse est âgée de plus de 35 ans. Avant 34 semaine d'aménorrhée, le risque de rupture de la poche des eaux est multiplié par 3.

En revanche, si une femme cesse de fumer avant la conception, elle ne présente pas plus de risques d'accouchement prématuré qu'une non-fumeuse. De même, un sevrage tabagique lors du premier semestre abaisse à 1,6 le risque supplémentaire de rupture prématurée des membranes.

Les risques pour le nouveau-né

En plus des complications possibles durant la grossesse et lors de l'accouchement, le tabagisme maternel n'est pas sans conséquence sur l'état de santé de l'enfant. Une femme qui fume durant sa grossesse aura un enfant avec un poids plus faible et un périmètre crânien plus petit qu'une mère non fumeuse. De même, des études ont montré que le tabagisme passif subit par une maman non-fumeuse lorsque son compagnon fume a des répercutions sur le poids de naissance et le périmètre crânien du nouveau-né.

Fumer enceinte a des répercutions sur le poids et le périmètre crânien du nouveau-né

Les scientifiques ont aussi trouvé un lien positif entre le tabagisme de la mère durant la grossesse et le développement de l'asthme durant les premières années de la vie de l'enfant.

Comment et quand arrêter de fumer enceinte ?

Dés qu'une femme désir un enfant, elle doit tout mettre en oeuvre pour débuter son sevrage tabagique. Pour cela plusieurs solutions : les substituts nicotiniques, l'homéopathie, le soutien psychologique... n'hésitez pas à en parler à votre médecin.

Sources : 

J Gynecol Obstet Biol Reprod 2005 ; 34 (Hors série n° 1) : 3S130-3S134

Grossesse et tabac : évaluation objective des effets du tababagisme par la mesure du monoxynde de carbone expré. Michel Delcroix, Conchita Gomez.

Tabac, grossesse et allaitement Exposition connaissance et perception des risques

 



















Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *