Menu Fermer

Evaluer sa dépendance au tabac

Avant de se lancer dans un sevrage tabagique, il est important de savoir à quel point vous êtes dépend du tabac ! Pour évaluer sa dépendance au tabac il suffit de faire le petit test suivant !

 




Définition de la dépendance au tabac

La dépendance au tabac est une dépendance assez complexe puisqu'elle met en jeu une dépendance physique, directement liée à la nicotine mais aussi une dépendance comportementale et une dépendance psychologique. Vous trouverez sur le site de Wikipédia un article assez complet sur les addictions.

Sa composante physique, directement liée à la nicotine, est responsable des symptômes de manque que vous pouvez ressentir lorsque vous arrêtez de fumer.  Ces signes sont la traduction du manque de nicotine et peuvent durer quelques temps. Le manque de nicotine peut se traduire de différentes façons : anxiété, insomnie, irritabilité, augmentation de l'appétit...

Les traitements nicotiniques substitutifs servent à limiter l'apparition de ses sensations désagréables. C'est donc cet aspect de la dépendance que vous allez pouvoir évaluer avec ce test !




évaluer sa dépendance au tabaC

Ce petit test s'appelle le Test de Fagerström ! Mais inutile de retenir ce nom ! Ce test n'est pas vraiment adapté aux plus jeunes car certaines réponses peuvent être faussées en raison du fait qu'ils fument souvent en cachette et qu'ils sont financièrement dépendant de leurs parents.

Evaluer sa dépendance au tabac

Analysez votre résultat !

Ces résultats vont vous fournir une information sur votre niveau de dépendance. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin ou un tabacologue pour trouver la prise en charge la plus adaptée à votre consommation de tabac.

 

Entre 0 et 2 : pas de dépendance.

Attention, il s'agit là de la uniquement de la dépendance physique. Ce résultat est encourageant car il montre que vous aurez peu de signe de manque physique. L'utilisation de substituts nicotiniques n'est pas justifiée.

Entre 3 et 4 : dépendance faible.

Votre dépendance physique au tabac est jugée comme faible. Vous ne devriez donc pas avoir besoin de substituts nicotiniques lors de votre sevrage tabagique. Si toutefois des signes de manque apparaissent, vous pouvez utiliser des formes orales de substituts (gommes, pastilles...).

 

Entre 5 et 6 : dépendance moyenne.

Vous êtes moyennement dépend au tabac et surtout à la nicotine qu'il contient. En ayant recours à des substituts nicotiniques tels que les patchs ou les gommes à mâcher vous pourrez surmonter la sensation de manque liée à l'arrêt du tabac.

Entre 7 et 10 : dépendance très forte.

Selon ce test, votre dépendance à la nicotine est très importante. Pour mettre toutes les chances de votre côté, un recours aux traitements nicotiniques de substitution et / ou d'un traitement médicamenteux en plus d'un accompagnement par un professionnel est fortement recommandé.







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *